Wata Camara / Directrice Générale du Centre Forestier de N’Zérékoré

Le Centre Forestier de N’Zérékoré (CFZ) est un Service personnalisé du Ministère en charge des Forêts doté de l’autonomie Administrative et Financière chargé de la gestion de sept (7) Forêts classées en Guinée Forestière.

Image prise à environ 10 m dans la zone de N’Zébéla (Macenta)

Il est issu de celui de Sérédou (préfecture de Macenta) créé en 1965 avec l’appui financier et technique de la FAO pour la formation des agents forestiers et la gestion de la forêt classée de Ziama. Il a été transféré à
N’Zérékoré en mai 1996 suite à la diversification et l’extension de ses activités à d’autres forêts classées de la région (Diecké, Béro), dès lors il a pris la dénomination de Centre Forestier de N’Zérékoré (CFZ).
La mission du CFZ est l’appui à la gestion durable des forêts classées et la conservation de la diversité biologique en Guinée forestière ainsi que le développement socio économique de la région. Les tâches qui lui sont confiées couvrent tous les aspects de surveillance (lutte anti braconnage), de suivi écologique, de restauration, d’organisation et de contrôle des actions de valorisation des ressources ligneuses et non ligneuses. La zone d’intervention du CFZ couvre les forêts classées de Ziama , Diecké , Mont Béro , Pic de Fon , Yonon , Banan et Bonama localisées dans les préfectures de Macenta, Beyla, Yomou , N’Zérékoré et Lola et leurs zones riveraines .
Parmi les principales réalisations du CFZ, notamment depuis sa relance à partir des années 1990 et avec l’appui de divers projets, on peut citer entre autres : le rétablissement de l’intégrité des forêts par le déguerpissement
des occupants illégaux, la réalisation d’une étude approfondie de la biodiversité, la réalisation des inventaires forestiers et fauniques , l’élaboration de quatre plans d’aménagement pour les forêts classées de Ziama, Diecké, Mont Béro et Pic de Fon dont les échéances de révisions sont largement dépassées ; la réalisation de plantations forestières pour un total de 8 600 hectares; l’élaboration d’un plan de suivi de la faune sauvage.
Les activités en cours sont entre autres : Révision quinquennale du Plan
d’aménagement et de Gestion de la Forêt classée du Pic de Fon avec l’appui de la Société Simfer-Rio Tinto ; la gestion des confl its Hommes-éléphants; le suivi de la mise en oeuvre du Projet GIRE Mano, l’organisation de Patrouilles groupées dans l’ensemble des 7 forêts classées.