Les experts planchent sur les  plans d’adaptation  au niveau national.

L’occasion pour les  pays en développement de mettre en lumière  les difficultés  d’accès  aux ressources financières destinées à la formulation et à la mise en œuvre de leurs différents plans y compris des difficultés d’accès au financement de préparation du Fonds Vert Climat. Une lenteur dénoncée par de nombreux pays.

Un pays développé a appelé à s’atteler aux discussions techniques en signalant que, les aspects financiers seraient mieux couverts dans le cadre du point consacré aux orientations de la Conférence des parties (CDP) et  à l’intention du Fonds vert Climat.

Toutes ces  consultations visaient   la  préparation  des  prochaines  sessions  au cours desquelles   les Co-Facilitateurs vont dégager les éléments susceptibles de constituer un projet de conclusions ou de décisions.

Des  questions relatives aux pays les moins avancés (PMA)  sont aussi largement abordé  au cours des consultations informelles.

Des travaux  qui sont coordonnés par des organes subsidiaires  de mise en œuvre (SBD).  Des questions sur le renforcement des capacités des pays en voie de développement, l’examen du rapport annuel  du comité technique de Paris et de la mise en œuvre  d’un cadre de renforcement des capacités au titre de la convention.