La campagne de reboisement 2019

L’initiative présidentielle fait la promotion des jeunes pour leur implication  dans la campagne de reboisement.

LABE

Le ton a été donné par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Environnement des Eaux et Forêts Elhadj Mohamed Oyé  GUILAVOGUI et le Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes en présence des autorités régionales et préfectorales.

L’orientation de  la dite  campagne de reboisement  était  déjà  fixée  par le Chef de  l’Etat  au cours de la cérémonie  inaugurale.  Un engagement  qui se justifie par la restauration du couvert végétal d’une part, et d’autre l’occupation saisonnière  de la jeunesse guinéenne à travers des associations et ONG de la place.

Chaque structure de jeunesse recrutée au niveau local devait assurer le reboisement et le suivi des espèces reboisées jusqu’à terme. C’est la sous préfecture de Popodara qui a servi de cadre aux premières activités de mis à terre des premiers plants au compte de l’initiative présidentielle.

TELIMELE

Le couvert végétal de la préfecture de Télimélé, dans la région administrative de Kindia, est fortement agressé par le foncier.

C’est le constat de la mission du Ministère de l’Environnement des Eaux et Forêt (MEEF) conduite par le Directeur Général du Bureau guinéen et d’Evaluation Environnementale(BGEE), Sidiki Condé.

Cette préfecture, à potentialités agropastorales, est aujourd’hui confrontée à une agression du domaine forestier par une forte pression de l’urbanisation anarchique.

Les forêts- galeries et forets classées sont devenues des proies faciles pour la construction des maisons d’habitation.

Pour inverser la tendance, le Directeur Préfectoral de l’Environnement de Télimélé, Mohamed Laye Diallo a indiqué que 45 hectares seront bientôt reboisés avec plus de 112.500 plants composés de moringa oliefera, Gmelina arborea et de Tek qui seront mis à terre sur les 14 sites répertoriés dans la préfecture.

Le chef de la mission, Sidiki Condé, a mis l’accent sur l’importance de cette prefecture reputée pour ses  activités agro-pastorales. Selon lui la protection du patrimoine forestier et le processus de reboisement permettront sans nul doute, la restauration du couvert végétal, la préservation de l’écosystème et le retour de la faune sauvage.

FARANAH

Le  Directeur Régional de l’Environnement, des Eaux et Forêts  de Faranah et les  autorités régionales  se mobilisent  pour la mise en œuvre  de l’initiative présidentielle pour le reboisement national session 2019.

55 550 plan seront mis à terre soit 222 220 plan au niveau régional.

Une  occasion mise à  profit par le représentant  du  Département de l’Environnement  de  remercier vivement Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Professeur Alpha CONDÉ qui a bien voulu initier cet important programme de reboisement national pour contribuer à la restauration du patrimoine forestier guinéen. Mory Fodé DIANE   adressera les mêmes souhaits  aux  autorités régionales  qui l’accompagnent  dans ce programme présidentiel  qui tend  à lutter  contre les changements climatiques.

C’est pourquoi, les jeunes, à travers les ONG et les plateformes ont été mises a contribution pour la mise en œuvre de ce programme reboisement national dont le suivi sera assuré par les services techniques.

En considérant un écartement de 3X3, 55 550 plants seront mis en terre dans la préfecture de Faranah soit 222 220 plants au niveau régional.

Le choix des berges du fleuve Niger pour le lancement de cet important programme de reboisement régional, est à la fois, environnemental, économique et social. Partagé par neuf (9) pays de l’Afrique de l’ouest, le fleuve Niger fait vivre environ 150 millions habitants à travers l’agriculture, l’élevage, la pêche, la navigation et la production de l’énergie.

Cependant, les activités humaines l’agriculture sur les berges, la fabrication des briques cuites, la coupe de bois…) mettent en danger la survie de ce fleuve et provoquent entre autre ; l’érosion hydrique, l’ensablement du lit et le tarissement. Ceux-ci ont pour conséquence, les crues qui font de sérieux dégâts sur les populations riveraines.

Pour inverser cette tendance, nous avons choisi ce site, à l’instar des autres sites écologiques fragiles tels que : les têtes de sources, les berges et méandres critiques afin de restaurer le couvert végétal en état de dégradation inquiétant.

C’est pour cette raison que les autorités régionales et préfectorales soutiennent fermement cette initiative présidentielle afin que le paysage forestier national puisse se reconstituer pour la protection et la sauvegarde de nos écosystèmes fragiles.

FORECARIAH

3000 hectares seront reboises

La mission de prospection a échangée avec l’ensemble des acteurs pour les préparatifs du reboisement sur les sites de Forécariah.

L’objet est de préparer les sites qui seront retenus et se rassurer de la disponibilité des plants.

C’est pourquoi la délégation du Ministère de l’Environnement des Eaux et Forêts et Représentants du Ministère de la jeunesse, et de l’emploi des jeunes a rencontré les autorités Préfectorales ainsi que des groupes d’ONG pour s’enquérir de l’évolution des préparatifs de la campagne nationale de reboisement.

C’est après les premières prises de contacts que la mission a visité les différents sites retenus et des pépinières disponibles  prévus pour le  reboisement.

Le Directeur Régional des Eaux et Forêts présentera à cette occasion la situation des sites à reboiser (56 ha) pour la campagne dans la Préfecture de Forécariah.

Au chef-lieu  ce sont 10 hectares qui vont être reboisés dans 4 cantonnements prenant en compte le mont Gbalan, la forêt classée de Saliah dans Wonkifong et le site de Yessouloum notamment

A KINDIA

Après son lancement par le Chef de l’Etat, Président de la République, les autorités du Ministère de l’Environnement des Eaux et Forêts et celles de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes  dans la Préfecture de Kindia, la ville la mieux apte à répondre aux préoccupations du Chef de l’Etat, Professeur  Alpha CONDE.

Ainsi après le lancement officiel présidé par le Chef de l’Etat dans la Préfecture  de  Dubréka  ce fut la mise à terre de quelques milliers de plants sur le site de Koukou une des plus anciennes sources d’eau de Kania ayant été répertoriée depuis l’époque coloniale, dira un des natifs de la localité.

Cette étape de Kindia a connu la mobilisation des femmes et jeunes autour du Ministre d’Etat, Ministre de l’Environnement des Eaux et Forets et de son homologue de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes. 

La préfecture de Kindia considérée comme une des zones stratégiques dans la mise en œuvre de ce vaste programme de reboisement est selon l’Inspecteur Régional de l’Environnement la mieux apte à répondre aux préoccupations du Chef de l’Etat, celles de lutter contre le changement climatique notamment.

Elle abrite d’importants cours d’eau, des ressources fauniques et sites touristiques qui méritent d’être protégés d’où le reboisement de 50 hectares.

A L’ILES DE LOOS

La cérémonie de lancement de la campagne de reboisement 2019 a été  marquée par  la présence de la Maire de Kaloum, du Secrétaire Général  Seydou Bari SIDIBE du MEEF  et de son Conseiller Chargé  des Eaux et Forêts, Colonel Aboubacar OULARE.

La fédération nationale des professionnels de la filière à travers son Président dira que la restauration de notre couvert végétal est au centre de la gouvernance éclairée du Président de la République, qui assure à notre pays aujourd’hui une place de leader sur le plan africain et mondial en matière de préservation de l’environnement.

Ansoumane CAMARA précise que, la Fédération Nationale des Professionnels de la Filière Bois depuis sa création en Décembre 2014, s’est toujours  attelée à la mesure de ses moyens propres à la réalisation des activités de reboisement sur toute l’étendue du territoire national.

Depuis 2015, la fédération a pu reboiser 465,5 hectares par ses propres moyens sur toute l’étendue du territoire national, avec l’initiative présidentielle nous nous engageons à reboiser cette année 206 hectares à travers nos démembrements à la base.

SOUS PREFECTURE DE KASSA

La fédération nationale des professionnels de la filière bois entame sa campagne de reboisement 2019.

Sur 206 hectares a reboiser au compte de la filière bois, la sous préfecture de Kassa bénéficie de 3 hectares à restaurer.

C’est l’île de kassa qui a été choisie cette année pour le lancement officiel de reboisement effectué chaque année par la fédération nationale des professionnels de la filière bois depuis sa création en décembre 2014.

A kassa, seront mis à terre un peu plus de 1000 plants de Gmélina et d’acassia mangium par hectare.

Cette cérémonie de grande envergure qui avait pour marraine madame le Maire Hadja Aminata TOURE, a mobilisé les membres de la fédération régionale de la filière bois de Conakry, les fédérations préfectorales de Coyah et Forécariah et celles des cinq communes de la capitale.

Les populations bénéficiaires de cette activité de reboisement dans leur localité, ont exprimé leur satisfaction par la voix du sous-préfet Cheick Traoré tout en promettant d’assurer le suivi des plants mis en terre.

L’occasion pour le Secrétaire Général, représentant du Ministre d’État de l’Environnement des Eaux et Forêts, de saluer et d’encourager cette initiative qui selon lui, converge avec l’engagement pris par la Guinée à la COP 21 de Paris celui de lutter contre le changement climatique.

A signaler que le reboisement de ces trois hectares sur l’île de kassa a coûté la somme de treize millions de francs guinéens (13.000.000) sur fonds propre de la filière.

MAMOU

Après les Préfectures de Kindia et Labé, l’autorité Préfectorale des Eaux et Forêts de Mamou a reçue également un chèque le samedi 27 juillet 2019.

A l’occasion de cette cérémonie de remise des fonds, le Directeur du Fonds Forestier National Colonel Santigui Keita a rappelé l’utilisation des montants alloués aux ONGs partenaires, associations et plateformes de jeunes ayant signés un contrat de performance avec le Ministère de l’environnement des Eaux et forêts.

Très satisfait, l’inspecteur Régional de l’Environnement de Mamou, Mamadou Tounkara rassurera la mission du département que ce chèque ira aux ayants droits.

Une remise faite en présence des ONG bénéficiaires qui se sont réjouies de l’initiative du Chef de l’Etat, celle de restaurer l’environnement.

Ces représentants ont à leur tour promis de rendre effective cette campagne sur les 27 hectares.