PROJET AbE-FOREA

Projet AbE-Forea: témoignage de N’na Mantine, bénéficiaire d’un noyau d’élevage de petits ruminants

N’na Mantine, 62 ans, fait partie d’un groupe de cinq (5) femmes vulnérables bénéficiaires d’un noyau d’élevage dans le petit village de Forea, préfecture de Kissidougou. Foréa est l’un des 4 sites pilotes du projet « Adaptation basée sur les écosystèmes des communautés vulnérables de la Haute Guinée (AbE/HG) » financé GEF et ONU Développement, où 16 activités d’adaptation au changement climatique sont mises en œuvre.

Au nombre de ces activités, une bergerie de 10 petits ruminants mise en place en faveur des femmes vulnérables n’ayant pas les moyens de se trouver un noyau d’élevage pour assurer leur sécurité alimentaire.

N’na Mantine témoigne : « Jesuis une des bénéficiaires du projet AbE. En 2018, nous savons reçu du projet 10 chèvres. Ce noyau de petits ruminants s’est reproduit et a donné naissance à une vingtaine de chèvres. Quelques fois, nous les utilisons pour notre propre alimentation, mais pour la plupart du temps, nous vendons quelques têtes au marché local pour nous permettre de supporter les frais d’études de nos enfants et de faire face à certaines dépenses au sein de nos différents ménages notamment, l’augmentation des frais de condiments, l’achat d’habits et chaussures pour les enfants etc. En plus, nous avons aussi aidé d’autres femmes vulnérables du village en offrant 3 à 4 têtes leurs permettant de constituer à leur tour un noyau d’élevage. Nous remercions vivement le projet AbE et les bailleurs pour cette importante assistance ».

Laisser un commentaire